3.12.10

Le Nougat de Montélimar



Gourmandise : le célèbre nougat de Montélimar nous dévoile ses secrets de fabrication, ses ingrédients et ses recettes et se laisse raconter par tous les drômois provençaux !

Le nougat de Montélimar, une légende vivante

Quand on parle de Montélimar ( situation : le Drôme en région Rhône-Alpes ), généralement, le mot qui vient tout de suite à l'esprit est nougat. En effet, le nougat de Montélimar est l'une des friandises les plus populaires et les plus réputées dans le monde.

Sa date de création n'est malheureusement pas connue mais sa présence en France est avérée depuis l'Antiquité. Marseille a eu longtemps le monopole de sa fabrication avant d'être supplantée par Montélimar à la fin du XVIème siècle grâce à la production d'amandiers par Olivier de Serre. C'est alors que l'amande remplaca les noix et que le nougat devint l'apanage de Montélimar.

Mais en ville, on préfére raconter la légende de la Tante Manon pour expliquer la présence du Nougat dans la cité. Selon elle, cette habitante de Montélimar de la fin du XVIIème siècle, avait pour spécialité une friandise dont elle gardait jalousement le secret. Les enfants à sa simple vue s'exclamaient en disant "Tante Manon, tu nous gâtes". Or, à sa mort, elle légua à sa plus jeune nièce sa recette intitulée nougat en l'honneur de cette phrase qui lui fut tant répétée

Aujourd'hui, le nougat est devenu une friandise très commercialisée fabriquée soit de manière industrielle sous vide et soit artisanalement avec l'utilisation de chaudrons en cuivre pour la cuisson du nougat. Le syndicat français de fabricants de nougat de Montélimar et de ses dérivés évalue entre 3 200 et 3 500 tonnes la production annuelle de nougat en France.

Un site à visiter : Nougats Arnaud Soubeyran  / la recette

Et au fait le nougat ...

Le nougat est un mélange de sucre, de miel, de jaune d'oeuf, de vanille, d'amandes et de pistaches. Tout d'abord, le miel et le sucre sont fondus puis cuits avec les blancs d'oeufs montés en neige. Le sucre est ensuite incorporé et c'est ce qui lui donne son aspect pateux. La vanille, les amandes et les pistaches sont ajoutées à la fin de la cuisson. L'ensemble subit un ultime malaxage avant d'être coulé dans un moule tapissés de pain azyme. Il est scié pour lui donner sa forme définitive. L'appellation nougat de Montélimar ne peut être décernée que si les produits contiennent au moins 30% d'amandes, ou 28% d'amandes et 2% de pistaches, et 25% de miel par rapport aux matières sucrantes employées.

Source : l'internaute magazine

Aucun commentaire: